Partagez | 
 

Berce-Voiles ۞ Et son âme viendra guider mon âme errante...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
avatar
Esprit errant



MessageSujet: Berce-Voiles ۞ Et son âme viendra guider mon âme errante...    Lun 2 Juil - 10:11

 

Être astral
Nom originel ─ griffé dans le sable d’une dune au crépuscule étoilé sous les yeux tendres de Damar, Berce-Voiles.

Espèce ─ la plus mystérieuse crée par le Dieu Rugissant, engendrée par de l’argile et une fumée sans feu, enveloppée de sable et faite d’étoiles, shabh.


Résidu de pouvoir ─ Choisi par le staff.

Forme spirituelle ─ « Au travers des tempêtes, moi, je cherche le jour ... »

Un être vaguement humanoïde, un esprit du sable et du temps. Un souffle d’air qui glisse entre les dunes brûlées par des jours flamboyants dénués de pluie.
Il se résume parfois à un souvenir que l’on apercevait autrefois au travers d’un mirage ; la plupart le voyant sans le reconnaître, tout au plus vaguement perturbés par un arrière-gout amer d’une vie d’immortalité trop lentement passée. Lui-même ne se souvient pas de ce qu’il était autrefois : un djinn anthropomorphisé, à l’image des hommes et animal, à l’image de son créateur.

Demeure astrale ─ « Et si la tempête hurle à travers notre désert, je serai ton abri. »

Une prison d’éternité, une demeure faite de rêves, un refuge construit et détruit pendant des siècles d’enfermement. Une brise sans vent vient soulever la poussière qui s’est accumulée sur les parois de grès lisse à la découpe délicate. Un temple poussiéreux dévoué à l’ennui et la folie, dont les arcades sont obturées par des moucharabiehs rapportant l’écho des plaines. Un royaume céleste donnant sur une vaste salle dont l’air est constamment rafraîchi par la roche et un bassin en faïence, alimenté par une eau sans source. C’est un coin de paradis où tout existe, mais rien n’est réel, et où seuls les tapis et coussins ornés de motifs floraux habitent l’espace. Pâle dans cette demeure où les étoilent pleuvent et où les encensoirs et la myrrhe se consument indéfiniment. Ici, Berce-Voiles a hurlé à travers le temps, il a voulu briser l’immobile, jusqu’à ce que l’air chaud du désert s’engouffre à nouveau par la porte et que le soleil vienne brûler son visage.  


Âme étoilée
Caractère et comportement ─ « Il y a parmi nous des vertueux et d’autre qui le sont moins. »

Un shabh survolant les dunes, laissant dans son sillage des poussières astrales. Un être magnifique, capable de merveilles et de malheurs. Nombreux sont ceux à avoir tenté d’enfermer le vent, mais très peu sont ceux à y être parvenus.
Un être dominé par des émotions et sentiments extrêmes, à l’image des torrents de sables qui déferlent dans les tempêtes. Une fureur ancestrale ne faisant que croître durant des années d’enfermement. Un être de la nature détaché du monde des humains, mais suffisamment proche pour avoir joui de leurs faiblesses, parti avec l'honorable intention de sauver les djinns. Renfermé, austère et prudent motivé par la seule envie de revoir son peuple à la place qui lui convient.

Comment votre djinn a-t-il géré (ou subi) ses siècles d'emprisonnement ? « Des milliers de jours, c’est bien trop court. »

Le purgatoire. Un véritable acte de contrition à Shaaz, ne cessant de ressasser les souvenirs du temps passé. Durant des siècles d’emprisonnement, il a rêvé de sa libération, tenté de s'affranchir de ses entraves, déchaînant ses pouvoirs contre son propre esprit. Un animal en cage qui n’en finit plus de tourner en rond, avare de vengeance, las de l’immortalité et de cet univers figé. La mort aurait été préférable à l’infini.

Que pense-t-il des êtres humains ? « Une spirale de haine nous encercle, une succession d’alliances forgées puis brisées, partager ce monde nous a tant coûté, et nous avons oublié ce qui faisait notre force. »

Un peuple au cœur aisément corruptible, tels des enfants affamés. Immatures, barbares, car incapables de percevoir la richesse du désert : ils ont besoin d’être guidés, éduqués et dirigés par des forces plus fortes qu’eux, et ce, pour leur propre bien.

Quel est son but ? « Puisqu'ici il n'y a qu'au combat qu'on est libre ... »

Les djinns se sont déshonorés en s’abandonnant à la pitié et en se mêlant au monde des hommes ; eux qui ont abusé de leurs dons et de leurs pouvoirs. Les djinns ont souillé leur âme astrale dans des pactes incongrus. L’ordre doit être rétabli. La nature doit reprendre sa place dans le désert.

Comment perçoit-il le dieu Shaaz ? « Je n’ai créé les djinns et les hommes que dans le but qu’ils m’adorent »

La nature est un univers exigeant et impartial, aussi, avoir l'appui d'un dieu n'est-il pas à négliger, loin de là. Par Lui, toute chose a été créée. Par Lui, ils ont pris vie. S’en remettre à Shaaz, c’est choisir le côté de ceux qui vivent dans l’immortalité, c’est choisir le pouvoir et la vie.  

A-t-il une peur ou une inquiétude ? « Moi, je t'offrirai des perles de pluie, venues de pays, où il ne pleut pas ... »

Comme tout à chacun dans le désert : demeurer enfermé dans ce corps humain, enchaîné à un monde trop petit pour lui. Puis vient le souvenir des djinns s’alliant aux hommes. Ce mélange entre mortels et esprits du désert horrifie Berce-Voiles qui craint de revoir un jour surgir des tyrans dont le seul but est d’exploiter les dons offerts par Shaaz aux djinns. Ses aptitudes, il les considère comme l’expression de la divinité de son peuple et non comme source de richesse, d'admiration ou de pouvoir : la poussière étoilée ne doit plus jamais être souillée comme elle l’a été.

Comment a-t-il réagi à sa brusque soumission lors du règne d'Ashan et de Hurle-Temps ? « Il n'y a que les routes qui sont belles et peu importe où elles nous mènent... »

Ashan et Hurle-Temps n’avaient peut-être pas tords. L’association des djinns et des hommes a bousculé l’équilibre d’Ascadian, qu’il fallait rétablir. « Par la lumière du soleil, le sang a coulé. Nos ennemis forcent l’entrée. Défaillants djinns au sang d’or, il les a gouvernés. Par la lumière du soleil, il les a libérés, mais eux, défaillants djinns au sang d’or, se sont révoltés. Tout a été sacrifié, et les hommes ont fini par gagner. » tel est le refrain qui résonne toujours dans l’esprit astral de Berce-Voiles.

Quelle est la dernière chose qu'il ait fait avant son emprisonnement ? « Et si le monde devait tomber dans l’hiver, je serai ta chaleur. »

Les sables du temps sont écoulés. Le désert déchaîné. Il a hurlé à travers la tempête, exprimé sa fureur contre le sable. Quand l’heure fut arrivée, il rendit l’âme. C’est tout du moins ce qu’il pensait…  

Que pense-t-il de sa nouvelle enveloppe ? « Emprisonné pendant une éternité. Banni de ma propre patrie. Vous osez pénétrer dans mon royaume et me rappeler à la vie. Vous n’êtes pas prêt. »
Réponse ici, une fois l'enveloppe choisie.


Souvenirs des temps passés
« — Mon frère, durant de longues années je t’ai observé, je t’ai regardé entretenir la légende. Elle devint un mythe ; celui d’esprits divins créés dans une rune de sable par Shaaz lui-même. » Le jeune prince se tourna vers le djinn. Tous deux regardaient la mer des sanglots, elle aussi bercée de légendes : les hommes les plus vaillants craignaient ses horreurs tapies dans les plus basses profondeurs de ses eaux salées. Cette vision leur rappela celle d’un ancien temps, où les djinns avaient vécu dans l’opulence, la luxure et le respect des hommes, les craignant tels des messagers du Dieu Rugissant.
« — Mais il y a toutes sortes de personnes plus ou moins bien intentionnées qui aimeraient un jour jouir des plaisirs et richesses que nous pouvons offrir. Ce que nous étions jadis n’est plus. Les miens se sont laissé pervertir par leur addiction aux chagrins mortels, dont ils se sont abreuvés pour voir leurs pouvoirs grandir. Il tourna son regard vers l’homme à ses côtés. Ses cheveux longs lui rappelaient le souvenir des temps passés, où les esprits volaient libres au travers des dunes. Il fallait que cela cesse. L’ordre devait être rétabli. Ashan et Hurle-Temps ont libéré mon peuple de son addiction, et sauvé le vôtre de sa folie.
Ils scrutaient l’océan au loin, accoudés au balcon d’un luxurieux palais. En bas, la foule de Dumue était agitée. C’était un de jours que les hommes aimaient fêter en dansant, quand d’autres, plus superstitieux préféraient s’abandonner à des rituels au nom de leur Dieu. La fête battait son plein. — Vous avez pourtant été de ceux-là mon vieil ami. reprit le jeune homme.

Le djinn se souvint alors d’une averse qu’il avait un jour déchaînée pour un paysan qui pleurait face à la sécheresse de ses champs. Le shabh avait fait pleuvoir le ciel pendant cent jours ; si bien que les jeunes pousses, qui étaient presque parvenues à transpercer le sol, se retrouvèrent noyées par les torrents d’eau rendant le terrain incultivable.
Une autre fois, un marchand itinérant qui devait traverser le désert l’avait supplié d’éloigner une tempête de son chemin ; de manière à gagner sa demeure avant le retour de sa femme, et retrouver sa maîtresse. Le shabh avait trouvé l’histoire du vieillard incongrue et avait tant soufflé sur le nuage de sable épais, que ce dernier s’était dirigé vers son village. À son arrivée, sa maison était détruite ; sa maîtresse, sur le pas de son ancienne porte.

« — Le Grand Lion Rugissant est un esprit malicieux. Il nous a créés à son image, pour rappeler aux hommes que la nature est indomptable. Vous avez cherché à déformer le temps, à obtenir capricieusement ce que vous n’aviez pas… le jeune prince regarda le djinn. On pouvait voir le sable céleste parcourir son corps, jusque dans ses yeux étoilés. Tous deux profitaient de cet instant, laissant la poussière astrale ralentir le cours du temps autour d’eux.  
— Je ne pourrais pas les retenir plus longtemps. À ces mots, ses yeux se couvrir d’un voile larmoyant presque naturel.  Nous avons accompli notre destin. Vous avez tout sacrifié pour votre peuple. L’éternité vous appartient, partez. » La porte s’enfonça, faisant éclater le bois précieux qui ornait ses gravures. C’était l’un des Leurs. De ceux qui allaient réduire à néant le rêve du shabh. Tous deux le savaient. Ils avaient attendu ce moment, ensemble. Leur regard se voila, et tandis que le djinn se consumait, le prince le regardait s’évanouir dans la poussière. Chargés de tristesse et de chagrin, ses yeux ne purent retenir ses larmes, qui, se frayant un chemin entre les poils de sa barbe, tombèrent sur le sol. Le sceau était scellé. Tout comme leur rêve étoilé.


Enveloppe possédée
A remplir une fois l'enveloppe choisie.

Nom ─
Âge ─
Sexe ─
Métier ─

Honnêtement, je n’ai pas d’idée précise. À titre perso, je préfère incarner des hommes, mais je suis ouvert à toutes propositions. J’avoue que c’est plutôt le scénario qui guide mes choix. Après, s'il y a une chose qui est sure, c’est que je ne joue pas d’enfants !


Derrière l'incarnateur
« Chaque grande histoire a un début, et la mienne commence ici. »

Hello,  Danse3 merci d'avoir lu ma (longue) fiche ! Moi c’est Antoine, j’ai 22 ans et je rp depuis une petite dizaine d’années. Je suis tombé par le plus grand des hasards sur Les Dunes de Shaaz, en regardant les forums recensés dans l’annuaire forumactif. Totalement amoureux de l’univers, du système de jeu et du principe d’attribution des incarnations, je n’ai pas hésité à me lancer. J’ai pris un grand plaisir à créer Berce-Voiles qui j’espère vous plaira également (même si finalement, c’est peut-être un peu moi le djinn sadique qui fait souffrir ses personnages).

Et parce qu’il faut rendre à César ce qui lui appartient, je crédite mon avatar par Art of Koni, et les illustrations de cette fiche à pollux101, MrFloki et xx.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Berce-Voiles ۞ Et son âme viendra guider mon âme errante...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La danse des sept voiles...
» [RP] Toutes voiles dehors ! Souquez les artimuses !
» Mon amour viendra-t'il ?
» "Quand la Française dort, le diable la berce"
» PANPAN ▬ "Aussi froid que soit l'hiver, le printemps viendra. Après tous les chagrins, la joie renaîtra."

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Dunes de Shaaz :: Des pas dans le désert :: Âmes incarnées-
Sauter vers: